audioframe-qobuz

C'est Noël !

Batteur anglo-jamaïcain peu connu mais prisé par les fans de free-jazz, Noel McGhie s’installe à Paris à l’aube des années 70. Ce digne héritier de Max Roach et de Rashied Ali, qui composera même des musiques pour des pièces de l’Espagnol Fernando Arrabal, devient le batteur fétiche d’un autre exilé dans la capitale française, Steve Lacy. Rapidement, d’autres musiciens de l’avant-garde font appel à lui : François Tusques, Archie Shepp, Bobby Few, Byard Lancaster, Mal Waldron, Anthony Braxton, Alan Silva et Chico Freeman. En 1971, McGhie se retrouve même sur un disque de Colette Magny, Répression ! Étonnamment, son album Trapeze, qui paraît en 1975, sera plus funk que libertaire. Avec le saxophoniste Jorge Joao, le trompettiste Itaru Oki, le pianiste électrique Georges-Edouard Nouel et le bassiste Louis Xavier, il déroule une impeccable partition bien groovy et bien 70’s qui n’a rien à envier avec les productions américaines de cette même époque. Une pépite de jazz-fusion à redécouvrir d’urgence ! © Marc Zisman/Qobuz

Offert par Qobuz jusqu’au 15 mai 2020 💙 

pour obtenir gratuitement cet enregistrement HiRes sur Qobuz, inscrivez-vous simplement sur audioframe et un lien vous sera transmis !

audioframe-qobuz

Pin It on Pinterest

Share This