à lécoute sur qobuz  pour les abonnés.
Le clip vidéo officiel est juste en dessous.

Laura Gibson, Empire builder …

Tant qu’à poser une caméra sur des rails, autant que ce soit dans un train, celui qui nous chavire dans les virages et dans les images. j’avais déjà posté une autre version de cette chanson tirée de l’album « Empire builder », après « La Grande » et illustrée dans un beau travelling et je découvre celle ci… quand on aime, on ne compte pas, encore que… des fois je me dis qu’il vaut mieux avoir aimé que d’en souffrir encore, absurdité de mon propos qui va comme un gant aux mélancolies que suscite cette chanson. Elles sont faites aussi pour cela, les chansons, décrire l’indicible en le chantant au plus juste et dans ce cas, j’aime le timbre et la manière de Laura Gibson qui conclut parfois ses interviews comme celle qu’on trouvera dans « SK saoul Kitchen » que fait on de l’ambition? thème de son quatrième album, découvert l’année dernière… J’aime bien les trains, et puis aussi les quais qu’ils ont la décence de quitter d’un souffle qui rend palpable ce truc qui prend au ventre et se multiplie en ce que certains(es) nomment des papillons…. Alexandre M.

Pin It on Pinterest

Share This