Go to jazz experience

GoGo Penguin : A Humdrum Star

GoGo Penguin est une expérience. Presque un défi. On connaît la fascination de Chris Illingworth, le pianiste du trio mancunien, pour la robotique et les concepts de transhumanisme et d’amélioration humaine. La musique qu’il conçoit depuis 2012 avec le contrebassiste Nick Blacka et le batteur Rob Turner réussit à fusionner la machine et l’homme comme personne. Une formation classique, une éducation jazz, une consommation électronique et, au bout du chemin, ce son GoGo Penguin, d’une fluidité sans équivalent et enregistré superbement par le producteur et ingénieur du son Joe Reiser, véritable quatrième homme du groupe.

Avec A Humdrum Star, la tension palpable entre sonorités acoustiques et électroniques est encore plus magnifiée. Les trames mélodiques sont elles aussi davantage peaufinées. L’héritage de tel ou tel illustre aîné peut pointer le bout de son nez (Brian Eno, Philip Glass, E.S.T., Roni Size, St Germain, Amon Tobin, Massive Attack, Bill Evans, John Cage…), GoGo Penguin réussit toujours à tirer la couverture à lui et à garder sa propre identité. Enfin, les sensations atmosphériques chéries par les trois Anglais ne sont jamais les cache-misère d’une technique vacillante. Au contraire. Illingworth, Blacka et Turner pourraient épater gratuitement la galerie, mais ils préfèrent se concentrer sur leurs compositions comme sur les phases d’improvisation et surtout sur le floutage des frontières stylistiques… Partir de logiciels comme Ableton et Logic pour arriver à une telle intimité musicale montre le chemin parcouru par GoGo Penguin en seulement quelques années. Plus que jamais, l’avenir leur appartient. © MD/Qobuz

Pin It on Pinterest

Share This