Melody Gardot, bel oiseau de Philadelphie...

Une chanteuse « jazzy » de plus ? La « Gardot », comme certains l’ont très vite surnommée, n’est pas un feu de paille mais un « véritable électrochoc un peu jazz, un peu lounge, un peu pop, un peu blues, un peu tout ce qui donne envie de se faire couler un bain moussant, un Martini (with olives !) à la main… » lit-on déjà sur Qobuz. Mais elle n’est pas que cela. Melody Gardot a déboulé dans un marché du jazz vocal féminin déjà bien encombré et fort convoité … Son premier album, l’a imposé d’emblée, en 2008, dans le peloton de tête des chanteuses dites « de jazz ». A 23 ans, la voilà parlant avec une réelle maturité et presque lassitude d’amour, d’abandon et de mal de vivre, présentant des spectacles aboutis. « Je me suis toujours sentie plus vieille que mon âge » dit-elle, « Je me sentais déjà avoir quarante ans quand j’en avais huit » ! La jeune femme se présente sur scène comme venue d’un autre temps, lunette noire, une canne pour se tenir, véritable personnage de cinéma, tout en chantant une musique subtile, intense. D’où vient-elle, qui est-elle ? © JPM/Qobuz – à l’écoute sur Qobuz

Pin It on Pinterest

Share This